jeudi 18 septembre 2014

La citation latine

Une facile, on la connaît tous, même si je me suis rendu compte que je me trompais sur son origine (je pensais que Vespasien avait instauré les urinoirs payants...).

Pecunia non olet : L'argent n'a pas d'odeur

Wikipedia nous l'explique :

Vespasien a imposé une taxe sur l'urine (latin : vectigal urinae) pour la distribution de l'urine des urinoirs publics du système Cloaca Maxima (grand égout) de Rome. (Les classes romaines les plus basses urinaient dans des pots, lesquels étaient vidés dans des fosses d'aisance.) L'urine collectée des urinoirs publics était vendue comme ingrédient pour plusieurs processus chimiques. C'était utilisé pour le bronzage, ainsi que pour les blanchisseurs comme source d'ammoniac pour nettoyer et blanchir les toges de laine. Les acheteurs de l'urine payaient la taxe.
L'historien romain Suétone rapporte que quand Titus, le fils de Vespasien, se plaignit de la nature répugnante de la taxe, son père tint une monnaie d'or et demanda s'il se sentit offensé par son odeur (sciscitans num odore offenderetur). Quand Titus dit « Non », il répondit, « Eh oui ! ça vient de l'urine » (Atqui ex lotio est).
La phrase Pecunia non olet est toujours utilisé de nos jours pour dire que la valeur de l'argent n'est pas contaminée par ses origines. Le nom de Vespasien est encore lié aux urinoirs publics en France (vespasiennes), Italie (vespasiani) et Roumanie (vespasiene).

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire